La réussite d’un financement d’un achat immobilier

L’acquisition d’un bien immobilier ne se fait pas du jour au lendemain. Un tel projet se prépare et demande beaucoup de concentration, de comparaison et aussi de négociation. Acheter un bien sans financement n’est pas impossible, mais si des options de financement existent, c’est bien pour aider tous les citoyens à avoir un logement sans mettre leurs situations économiques en péril.

Accéder à des prêts bancaires classiques

La première démarche à faire est déjà de déterminer le bien que vous souhaitez avoir. Définir votre bien idéal vous permettra de déterminer à peu près le coût de votre projet. Pour financer votre projet immobilier, faites aussi le point avec votre banque afin qu’il définisse avec vous votre budget et surtout votre capacité d’emprunt. Pour l’achat d’un bien immobilier, les établissements bancaires proposent souvent un prêt immobilier classique. Les modalités de remboursement que vous choisirez détermineront le type de prêt classique auquel vous souhaitez vous souscrire :

  • Le prêt amortissable : les mensualités versées couvrent à la fois les intérêts et le remboursement du montant emprunté.
  • Le prêt in fine : le rembourser des intérêts se fait tous les mois, mais le montant emprunté est par contre remboursé intégralement en une seule fois.

Pour trouver les meilleures offres, faites des comparaisons et s’il vous manque encore les notions d’un crédit bancaire, tournez-vous vers un expert. Le courtier qui dispose d’une compétence particulière et d’un large réseau d’établissements bancaires pourra parfaitement vous conseiller ou même vous accompagner dans votre choix. Il négociera pour vos intérêts auprès de ses différents partenaires et saura vous satisfaire avec  des meilleurs taux et des conditions tarifaires très avantageuses.

Le financement personnel et les épargnes

Si vous disposez d’une certaine somme pour le financement de votre achat immobilier, c’est déjà un atout considérable pour vous. Pour vos demandes de crédits immobiliers, les apports personnels comptent beaucoup donc n’hésitez surtout pas à mettre en avant ce que vous disposez déjà en main.

La souscrire à un Plan Épargne Logement (PEL) ou à un Compte Épargne Logement (CEL) en prévision d’un futur achat est aussi conseillé pour le financement immobilier.

Les prêts réglementés complémentaires

Pour la promotion de l’accès à la propriété, le pouvoir public a mis à la disposition du public toute une liste d’aides au logement :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) convient à l’achat d’un premier bien immobilier.
  • Le prêt conventionné est accordé sans condition de ressources et son taux d’intérêt est bas. Il faudrait toutefois que l’investisseur habite dans le logement au moins durant 1 an à partir de la date de son achat.
  • Le prêt d’accession sociale est destiné uniquement pour l’achat d’une résidence principale et il est accessible selon les ressources.
  • Le prêt action logement déployé au sein des entreprises disposant plus d’une dizaine de salariés.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*