Le PTZ ou prêt à taux zéro

Le Prêt à Taux Zéro ou (PTZ) est un prêt mis en place par l’État pour aider les familles les plus modestes à acquérir leur première résidence principale. Sans intérêt, ce prêt vient compléter un prêt classique souscrit auprès d’un établissement bancaire. La bonne nouvelle, c’est que ce prêt a été prolongé pour 4 ans avec quelques ajustements concernant les zones éligibles.

Le fonctionnement du prêt à taux zéro (PTZ) ?

Le prêt à taux zéro est destiné aux primo-accédants. Ce prêt sans intérêt permet de souscrire à un crédit dont le montant varie généralement en fonction de deux facteurs importants :

  • Nombre de personnes dans le ménage
  • Localisation du logement

Il est accordé sous conditions de ressources. Pour un célibataire, le montant peut aller jusqu’à 60 000 euros contre 138 000 euros pour une famille de cinq personnes. Le PTZ comprend la possibilité de différer le remboursement et une dimension écologique :

  • Dans le neuf : il est réservé à l’achat neuf, à la construction ou sur plans d’un logement respectant les normes énergétiques actuellement en vigueur
  • Dans l’ancien : il est octroyé pour financer uniquement des travaux d’amélioration énergétiques.

Les zones géographiques éligibles au PTZ

D’ici 2021, le zonage du PTZ sera régulièrement recentré sur les zones tendues pour les logements neufs et les zones moins tendues pour les logements anciens. Pour cette année 2019, les zones concernées sont la Zone A, B1, B2 et C.

Les conditions de ressources nécessaires pour accéder au prêt à taux zéro

Pour bénéficier du prêt à taux zéro, il y a des plafonds de ressources à ne pas excéder et ces derniers varient bien évidemment en fonction de :

  • La zone où se situe le logement (de A très tendue et chère à C)
  • Nombre d’occupants

Il est à noter que le coût total de l’opération sur neuf ne peut en aucun cas dépasser le revenu fiscal de référence.

Comment obtenir le PTZ ?

Pour obtenir votre PTZ, la banque exigera plusieurs garanties telles que la nécessité de souscrire une assurance emprunteur. Une fois que les conditions d’obtention sont remplies, adressez une demande auprès des banques qui proposent le PTZ avec les pièces suivantes :

  • Fiche de renseignement
  • Justificatifs d’identité et de ressources
  • Contrat de construction d’une maison individuelle, de réservation ou le contrat préliminaire pour l’achat d’un lot à un promoteur, le permis de construire, la promesse de vente.
  • Prêt bancaire classique en complément de votre PTZ.
  • Devis des travaux à entreprendre pour un logement ancien
  • Assurance emprunteur
  • Quittances de loyer (preuve que vous ne disposiez pas d’une résidence principale dans les mois précédents).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*