Qu’est-ce qu’un prêt conventionné ?

Nombreux sont ceux qui veulent se lancer dans l’immobilier, mais par faute de moyens ou d’informations, beaucoup hésitent encore à faire le pas. Aujourd’hui, nous allons vous parler du prêt conventionné d’un financement immobilier.

Le prêt immobilier conventionné

Le prêt immobilier conventionné est décrit par les services de l’état comme un prêt octroyé par un établissement bancaire ayant signé une convention avec l’état. Ce prêt peut financer à 100% l’acquisition, mais en aucun cas il ne peut financer les frais annexes (frais agence immobilière, frais de notaires, etc.). Ce prêt peut par contre intervenir sur différents domaines : logements anciens, logement neuf, travaux d’amélioration de l’habitat. Pour un prêt immobilier conventionné, voici la liste des travaux éligibles :

  • travaux d’amélioration
  • travaux d’agrandissement de la résidence
  • Travaux d’adaptation du logement face aux besoins d’une personne handicapée
  • Travaux effectués en vue d’une baisse de consommation d’énergie.

Prêt conventionné : les avantages

Le plus intéressant avec un prêt immobilier conventionné c’est le déblocage potentiel d’un versement d’APL. Avec ce revenu supplémentaire, le montant de la charge mensuelle sera en baisse. Même avec un revenu de travail assez bas donc, nombreux candidats à l’acquisition peuvent facilement franchir le cap de l’emprunt. Autrefois le prêt immobilier conventionné était parfois soumis à des conditions de ressources, aujourd’hui, il a enfin l’avantage d’être accessible à tous. D’ailleurs, il se trouve que le prêt conventionné est cumulable avec de nombreux autres prêts immobiliers.

Prêt conventionné : les inconvénients

L’inconvénient principal du prêt conventionné, c’est son taux bien élevé par rapport à celui pratiqué sur les prêts libres. Sur un prêt conventionné, vous paierez plus d’intérêts certes, mais rappelons qu’une partie sera directement prise en charge par le montant d’APL perçu. Tout est donc affaire de calculs. Certes, il sera question de payer un taux plus élevé, mais cela va par contre vous permettre de percevoir une enveloppe APL, contrairement à la souscription en prêt libre.

Sa rigidité est aussi son grand inconvénient. En effet, ce que vous pouvez faire avec un prêt libre, vous ne le ferez pas avec un prêt conventionné. Vous ne pouvez pas par exemple mettre votre résidence en location, car rappelons que le prêt conventionné vise principalement à aider à l’accession à la propriété. De ce fait, il ne peut en aucun cas servir pour des objectifs d’investissements spéculatifs.

Prêt conventionné : quelle banque peut vous le fournir ?

Généralement, tous les établissements bancaires ayant signé la convention avec l’état peuvent vous l’octroyer. Si le taux d’un prêt conventionné est plus élevé que celui d’un prêt libre, les banques le fixent presque librement donc entre deux banques différentes, il est tout à fait possible de noter un écart. Notons toutefois que sur le territoire Français, il existe tout de même un plafond fixe pour les taux des prêts :

  • 3,25% : durée 12 ans.
  • 45 % :12 ans durée 15 ans
  • 3,60 % :15 ans durée  20 ans
  • 3,70 % : durée 20 ans

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*