Les pièges à éviter en location immobilière

Face à la recherche d’un logement à louer, il n’est pas impossible de rencontrer certains nombres de pratiques douteuses, d’arnaques ou d’abus. Des pièges sont donc à éviter, mais lesquels ?

Les arnaques au mandat cash

Dans cette situation, une personne se fait passer pour un propriétaire en passant une annonce. Il demande à ce que le client lui adresse un dossier avec justificatifs, mais le plus décevant, c’est qu’il demande aussi un mandant cash comme réservation du logement. Généralement, on reconnaît ce piège par un prix clairement trop bas par rapport à la prestation indiquée. Souvent le faux propriétaire stipule qu’ils ne sont pas sur place et qu’il prenne cette garantie vu qu’il s’est déjà déplacé pour rien auparavant.

Ce problème date déjà de plusieurs années et concerne essentiellement les sites de petites annonces immobilières (souvent gratuites). Pour éviter ce piège, le mieux, c’est de ne jamais envoyer de mandat cash pour réserver une location ou pour garantir votre présence au rendez-vous.

Les abus des administrateurs de biens et des agences immobilières

Comme la délégation de la gestion des biens est devenue une tendance, de nombreux propriétaires bailleurs optent pour cette solution et confient leurs biens à des administrateurs de biens. Attention, souvent, ces derniers surfacturent illégalement les locataires (frais de dossier, frais de relance …).

Profitant du fort déséquilibre entre l’offre et la demande, certaines agences immobilières se permettent quelques abus à commencer par les pièces demandées pour constituer un dossier de candidature à la location. Certains demandent des pièces souvent strictement interdites comme :

  • Des photos d’identité
  • L’attestation de l’employeur
  • Le relevé de compte bancaire, etc.

Les abus peuvent aussi se manifester par des garanties demandées qui sont souvent exagérées ou par des oublies au niveau des informations comme :

  • Les diagnostics immobiliers obligatoires dans les annonces
  • Les honoraires de location en vitrine.

Attention aux sites immobiliers avec numéro de téléphone surtaxé (08 99 …) et ceux avec annonces périmées

À travers un numéro de téléphone surtaxé, ces sites mettent en relation un locataire avec une agence ou un propriétaire. Le problème c’est que la note finale après quelques appels journaliers va à la fin vous coûter cher. Il y a aussi des sites qui proposent des annonces périmées, car il ne purge pas rigoureusement leurs annonces immobilières, une mauvaise gestion ou une volonté d’améliorer de manière artificielle leur visibilité sur internet ? Dans tous les cas, ce sont les locataires qui finissent par perdre leurs temps à passer des appels inutiles.

Attention aux marchands de listes

Pour avoir une liste de propriétaires disposant de locations conformes à sa demande, un locataire doit payer une somme forfaitaire aux environs de 200 €. C’est à lui ensuite de contacter chaque propriétaire pour demander un rendez-vous. Seulement, le plus souvent, la liste n’est pas à jour, ou même pire, les propriétaires ne sont pas au courant qu’ils sont dans la liste. Dans cette situation, vous risquez de perdre votre temps et votre argent.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*